Paiement en 3x

Avec ONEY Voir condition

Livraison offerte

À partir de 250€ d'achat Voir condition

Le Blog Newsletter Nos marques Notre magasin

Les structures en ski de fond

11/12/2023
Structures et structureuses

La structure, l'élément conditionnant la glisse de vos skis.

Le ski est un sport de glisse. Il est donc compréhensible que les pratiquants, qu’ils soient athlètes, sportifs ou même tout juste initiés, recherchent inlassablement à obtenir la plus grande glisse possible. La glisse de votre ski va dépendre en premier lieu de la qualité de votre ski (et surtout de sa semelle), du fart utilisé et de la structure appliquée. Dans une période où le fartage tend à devenir « Zéro Fluor », le soin apporté à votre structure va devenir un élément de plus en plus important. Avant d’avancer dans cet article sur les techniques pour structurer vos skis, une petite précision s’impose.

Structures des skis vs structures manuelles

La structure correspond aux motifs dessinés à la surface de la semelle d’un ski. Lorsque l’on parle de structure, les incompréhensions peuvent vite arriver, attention donc aux confusions. Dans le domaine du ski de fond (et du ski en règle générale) il existe deux types de structures. Nous allons essayer ici de vous expliquer brièvement la différence.

La structure d’usine

Quels que soient la marque et le modèle de votre ski, vous possédez une semelle sous votre ski. Cette semelle constituée majoritairement de polyéthylène (et d’autre additifs pour les skis haut de gamme) est gravée finement en usine par le fabricant. Ce type de structure est réalisée à l’aide de meules mécaniques qui travaillent par enlèvement de matière. Bien qu’il existe depuis peu des machines à structurer qui fonctionnent au laser, le principe consiste la plupart du temps à dessiner un motif sur une meule en pierre à l’aide d’un diamant. Ce motif va ensuite être gravé sur la semelle des skis.

Comme le montrent les images des skis ci-dessus, chaque modèle possède une structure de semelle différente. La comparaison avec les pneus automobile prend ici tout son sens. Un pneu slick (sans rainure et donc lisse) comme utilisé en course automobile permet d’obtenir une très bonne adhérence sur sol sec. En revanche, en cas de pluie ou même de neige, l’ajout de rainures dans la gomme des pneus devient indispensable pour évacuer l’excédant d’eau ou de neige. Votre ski réagit également de la sorte. 

 

Il est important de rappeler que votre ski glisse sur la neige. Le passage du ski entraîne le réchauffement et la fonte des cristaux de neige ce qui crée une fine pellicule d’eau sur laquelle votre ski glisse. Selon les conditions et la forme du grain de neige, le phénomène de fonte ne s’opère pas de la même manière et ne provoque pas les mêmes quantités d’eau à la surface de la semelle. 

 

En cas de neige très humide, une structure qui évacue beaucoup d’eau sera plus performante qu’une structure qui évacue moins d’eau. L’inverse est également valable. En cas de neige sèche (une neige très froide par exemple), une structure dont la géométrie du dessin amène le maximum d’eau à l’état liquide sous le ski (ou une structure fine qui évacue peu d’eau) générera plus de glisse qu’une structure qui évacue trop fortement l’eau.

 

À l’instar des fabricants de pneus, les fabricants de ski se battent donc pour développer la meilleure structure possible pour chaque condition de neige. Pour se faire ils peuvent agir sur la géométrie du dessin mais également sur la profondeur de celui-ci.

 

Lorsqu’un fabricant propose des skis haut de gamme avec des déclinaisons Warm (neige chaude humide), Universel ou Cold (neige froide) il est bien courant que les structures des semelles soient différentes pour augmenter la performance des skis pour les conditions de neige ciblées (en plus de la modification de la composition du polyéthylène qui constitue la semelle).

 

 

Ces explications vous amènent peut-être à la réflexion suivante : Pourquoi les fabricants ne proposent-ils pas de semelles complètement lisses ? Pour répondre de façon imagée à cette question, une semelle lisse réagirait comme le ferait une plaque de verre sur une surface plane recouverte d’une fine pellicule d’eau. Un effet « ventouse » inévitable collerait votre ski sur la neige.

 

 

L’inconvénient principal de ces structures est la mise en application très compliquée qui demande un matériel professionnel haut de gamme qu’un skieur ne peut pas acquérir (sauf s’il gagne au loto …). On retrouve donc ces machines chez les fabricants et les magasins spécialisés. Deuxième inconvénient, une fois la structure appliquée sous un ski, si celle-ci ne donne pas satisfaction, un ski qui ne glisse pas par exemple, il faudra repasser les skis à la meule pour recommencer. La meule fonctionnant par enlèvement de matière, cette étape ne peut pas être réalisée à l’infini.

Cette structure d’usine est donc gravée de manière permanente sur la semelle de votre ski. Cette structure ayant été « creusée » dans la semelle de votre ski, un grand nombre de micro lésions et de petites « peluches » de polyéthylène sont présentes sous la semelle neuve de votre ski. C’est pour cette raison qu’une paire de skis neuve ne possède pas sa capacité de glisse optimum. Une période dite de « rodage » permettra de lisser les irrégularités présentes sous la semelle de votre ski grâce à l’abrasion de la neige, aux différents fartages et entretiens qui seront réalisés.

Les structures manuelles

Quelle que soit la structure d’usine sous vos skis, un ski de fond ne peut pas exceller dans tous types de neige. Pour adapter votre ski aux conditions rencontrées le jour J, qu’il s’agisse de neige poudreuse, de neige humide ou de vielle neige sale mouillée, les structures manuelles (également appelées structures de surface ou structure à main) permettent une adaptation rapide, flexible et efficace. 

 

Ces structures manuelles s’appliquent à l’aide d’une structureuse à main. Ces outils sont petits, « facile d’utilisation » et peuvent s’acquérir facilement à l’inverse des machines d’usines.

 

À la différence des structures d’usines qui sont gravées dans la semelle, les outils à structurer manuels « dessinent » les motifs en déformant la semelle grâce à des rouleaux en métal. Ces structures « de surface » sont donc temporaires. Ces structures s’atténuent en skiant, et le simple fait des farter ses skis à nouveau efface la structure appliquée. Il est donc facile d’essayer différentes combinaisons sans risque d’abimer ses skis. 
 


Si la mise en place d’une structure manuelle est aisée, elle n’en comporte pas moins quelques désavantages. Comparée à une structure d’usine performante et dédié à un type de neige particulier (comme les structures « coupe du monde » par exemple), l’efficacité d’une structure manuelle est moins importante. Deuxièmement, le champ des possibles en structures de surface est très large. Faire le bon choix demande une certaine expérience et habitude. Il est facile de « planter » sa glisse pour une personne qui s’initie aux structures manuelles. Il faudra quelques essais avant d’obtenir la glisse fantastique des skieurs professionnels. 

Les structures d’usines sont-elles compatibles avec les structures manuelles ?

La compatibilité entre structures d’usines et structures manuelles est une question fréquente surtout pour les personnes possédant des skis avec des structures spéciales. Il n’est pas aisé de répondre par oui ou par non à cette question. Cela va dépendre de la structure d’usine présente sous les skis en question.

 

Un ski possédant une structure d’usine « neutre » ou très universelle nécessitera l’ajout d’une structure manuelle pour performer. Cela est d’autant plus vrai avec la disparition du fluor dans les farts de glisse. Cette structure « neutre » facilitera grandement le choix de la structure de surface à appliquer. Certains compétiteurs, ayant une grande expérience dans l’utilisation de de structures manuelles optent pour des skis avec la structure d’usine la plus neutre possible. Pour structurer un tel ski, les tableaux d’indications que vous pouvez retrouver dans notre article sur le choix des structures pourront vous guider pour vos premiers essais.

 

Dans le cas d’un ski possédant une structure d’usine particulière comme les structures « coupe du monde » que nous proposons, l’application d’une structure manuelle devient plus délicate. Certains farteurs expérimentés se refusent à appliquer une structure manuelle par-dessus ces structures. Chez Sport et Neige nous partageons cet avis. 

 

Des skis « structurés coupe du monde » sont faits pour performer dans des conditions de neige spécifiques. Ces structures sont abouties et mises au point par des experts. Il devient hasardeux de vouloir les améliorer, surtout pour une personne qui ne possède pas

 de connaissances pointues en structure de ski. Deuxièmement, même en possédant une grande expérience en application de structures manuelles, votre ski « structure coupe du monde » possède une géométrie de structure que vous ne connaissez pas (linéaire ? diagonale ? croisée ? fine ? le tout mélangé ? …). Connaitre la réaction que va entrainer l’addition d’une structure manuelle sur votre structure spéciale relève de l’inconnu. Vous avez donc plus de chances de détériorer la glisse de votre ski que de l’améliorer. 

 

Cependant, les structures manuelles n’altérant pas votre ski, libre à vous de passer des heures à essayer, puis réessayer de multiples combinaisons. Vous finirez peut-être par trouver la combinaison ultime qui vous mènera sur les plus hautes marches du podium.

Articles récents

Conseil fartage

Conseil fartage du 16/01/2024

Skis service course/coupe du monde

ROSSIGNOL X-IUM PRÉMIUM S2 : SKIEZ COMME EN COUPE DU MONDE

Ski de Fond

GAMME REDSTER GEN S POUR LE SKI DE FOND : LA SOLUTION !

Ski de Fond

S/LAB SELECT POUR LE SKI DE FOND : QUE DU BON !

Spécialiste depuis 1977

Un magasin à Pontarlier

Des experts pour vous conseiller

Choix de ski sur mesure

Service client internet

Nous avons à coeur de vous renseigner comme dans notre magasin

Par téléphone au :

06 82 22 78 59

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 (appel non surtaxé)

Par mail :

Nous écrire

Nous avons pour engagement de vous répondre dans les 24/48h