Paiement en 3x

Avec ONEY Voir condition

Livraison offerte

À partir de 250€ d'achat Voir condition

Le Blog Newsletter Nos marques Notre magasin

L'UTG : L'Ultra Tour des Gastlosen

28/08/2023
Les actus du magasin

Retour sur l’Ultra tour des Gastlosen 2023

Pas moins de 13 clients inconscients ont répondu « présent » pour participer à ce grand petit tour de trail (au final on frôle les 40km/3000D+). Une taille de groupe idéale pour jumeler sportivité et convivialité. Le rendez-vous était donné pour 7h30. À 7H35, la totalité des participants étaient présents sur le parking du Chli Sattel, une prouesse compte tenu du côté « isolé » de ce lieu de départ. Cela témoigne du caractère respectueux du groupe, la journée commence bien. Un petit briefing pour annoncer les modifications de dernière minute et le départ est lancé.

Un départ timide

Le groupe apprend à se connaitre et le circuit commence par une montée. Personne ici pour jouer les cadors, pas même les petits jeunes plein d’énergie. Après 10 minutes de progression et de papotage, première pause forcée. Le magnifique point de vue qui s’offre à nous donne envie de prendre une photo de groupe de départ et donne le ton sur la beauté du parcours à venir. #JAUN

Début des hostilités

Un petit single technique en sous-bois contourne la pointe Est du massif et fait office de passerelle entre la face Nord à la face sud des Gastlosen. Le groupe est frais, les jambes sont là (enfin presque pour tout le monde …) on avance bon train malgré la pente et les racines. Le côté Nord des Gastlosen, abrupt et minéral laisse alors place à un côté Sud verdoyant et accueillant. Dans ce début de parcours vallonné qui alterne entre paysage ouvert et single en sous-bois, personne ne s’endort et le groupe relance (une initiative bien souvent prise par la gente féminine !).

 

La montée au col du Loup offre une vue de choix sur le Hochmatt qui sera la dernière difficulté du parcours (merci à l’application payante de Thomas de nous avoir confirmé ce que l’on savait déjà, il s’agit bien du Hochmatt). Arrivé à Grubenberghütte, une petite ferme/auberge qui n’est pas sans rappeler le chalet de Grange-Neuve avec ses cochons, Bastien, notre héros des dernières semaines fait pâle figure (pour être pâle, il est pâle). La nuit en bivouac ne s’est pas passée comme prévu. Virus, bactérie, indigestion, on ne sait pas … mais il a passé une nuit compliquée, malade, avec très peu de sommeil. Il avait pris le départ car même si le corps ne répondait pas présent, l’envie était là.

 

Pour accéder au premier ravitaillement il faut, depuis cette auberge, effectuer un aller/retour jusqu’à la route située 1km et 200m plus bas. Nous descendons donc jusqu’au ravitaillement sans Bastien, nous lui apporterons ce dont il a besoin. Arrivés à la route, au pied d’un épicéa, une caisse en métal contenait de quoi redonner des forces aux coureurs (merci aux Snails de La Rivière de nous avoir prêté la caisse !). Les pleins faits nous retournons voir Bastien, qui nous attend sagement, en PLS sur un banc. Malheureusement à ce stade, retourner en arrière ou avancer jusqu’au point d’échappatoire (sa voiture était garée au ravito 2) représente le même effort. Il décide donc de continuer. À peine 500m plus loin, Bastien s’arrête. Il va vraiment devoir puiser au fond de lui. Ces dix prochains kilomètres ne vont pas être des plus amusants.

 

Le groupe poursuit sur l’itinéraire prévu, alors que Bastien, accompagné de Nicolas, prend une petite sente qui permet de réduire la distance et surtout le dénivelé. La Corne Aubert passée, l’arrivée au col marque une étape pour tout le monde. Basculer en face nord indique la moitié du parcours pour le groupe et la fin des difficultés pour Bastien. Lors de notre lente avancée avec Bastien nous avions fait le constat suivant : le travail d’agriculteur dans ces alpages pentus, isolés et inaccessibles devait être rude et forger des caractères. Nos soupçons ont été validés quelques minutes après. Une fois descendus au fond du vallon, surplombé par les deux imposantes dent de Brenleire de dent de Folliéran, nous assistons à ce duel acharné entre deux enfants : le premier qui lâche le fil électrique de la clôture à vache a perdu. La vie ici peut être rude.

Pose ravito #2

Après un peu plus de 25km, la pause est la bienvenue. Aujourd’hui, on est là pour profiter, pas pour établir un chrono. Moment convivial partagé, tout comme le pique-nique. Certains s’offrent même le luxe de s’allonger 5 minutes. C’est officiel, Bastien est DNF (pour la première fois). Non, vous ne rêvez pas, « la roue tourne a tourné ». Avec l’UTG (Ultra Tour des Gastlosen) nous avons réussi là où même la X-Alpine a échoué. Bastien se défend qu’il était « malade » et que ce n’est pas un manque d’entrainement ou de capacité. Peu importe les faits sont là. (NDLR : En tant que bon collègue, même si je vais continuer de finir derrière lui à tous nos entrainements, je ne manquerai pas de lui rappeler ce moment).

 

Nous repartons, ressourcés, le ventre tendu et bien rempli, à l’assaut du Hochmatt. Une montée de 750m avec une pente moyenne de 22% nous attend d’entrée de jeu. Si les passages à 40% de pente rappellent à l’ordre, la vue sur la chaine complète des Gastlosen et l’arête « sommitale » du Horchmatt en mettent plein les yeux. Un vrai plaisir de traileur cette partie de l’arrête. Technique mais pas trop, aérienne mais pas engagée et qui permet quelques foulées. La descente de l’autre côté est en revanche un peu plus exigeante. Cet itinéraire est clairement à déconseiller en cas de pluie. Le chemin est peu marqué, technique, pentu et la chute est ici clairement interdite. Cette « no fall zone » a ralenti la majorité du groupe. Avec la fatigue accumulée, ce n’était pas le moment d’être imprudent. Une dernière petite bosse de 350d+ nous sépare à présent de la voiture. Plus redoutée que subie, cette dernière montée n’aura finalement mis à mal personne.

Fin de balade

Une belle journée partagée avec un groupe superbe, rien à redire. On ne se laisse pas abattre, quelques chaises de camping, une table, des convivialités solides et liquides, et, le papotage reprend de plus belle. L’apéro a duré en longueur, malgré la route et la fatigue. Cela témoigne encore une fois de la bonne entente qui s’est formée dans ce petit groupe.

Articles récents

Les actus du magasin

Holyfat, la Révolution de la Diététique Sportive ?

Les actus du magasin

Tuto fartage avec VOLA Racing - Décembre 2023

Les actus du magasin

Reprise des sorties running Sport et Neige

Spécialiste depuis 1977

Un magasin à Pontarlier

Des experts pour vous conseiller

Choix de ski sur mesure

Service client internet

Nous avons à coeur de vous renseigner comme dans notre magasin

Par téléphone au :

06 82 22 78 59

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 (appel non surtaxé)

Par mail :

Nous écrire

Nous avons pour engagement de vous répondre dans les 24/48h